Voyages dans le temps et l’espace

do-aout2015

Me revoici après 4 mois de silence ici mais pas dans mon autre blog Chemin de Vie où je partage des moments de vie, des voyages de mon coeur, de temps en temps. Quand j’écris ici, c’est parce que je veux vous parler de voyage autour du monde, pas juste dans mon coeur.

J’ai pris mon billet d’avion Montréal-Paris et retour mercredi passé. Je quitte le Québec le 16 septembre prochain pour l’Europe, première étape.

C’est la première fois que je prends mon billet d’avion aussi tardivement, proche du départ. Je n’arrivais pas à cliquer sur « Acheter » mon billet, les autres fois où j’étais allée en magasiner un sur internet. J’attendais de savoir quand j’allais revenir. J’attendais une confirmation pour un stage d’une semaine au Maroc en mars. On le fera (détails bientôt !). J’ai ainsi finalement pu prendre mon billet d’avion de retour.

Voyager même au Québec

Quand j’ai fait ma demande claire à l’univers, en janvier 2015, de voyager + écrire des articles + prendre des photos, à quoi il a ajouté animer des stages de développement personnel (un vieux rêve que je chérissais depuis 25 ans), j’ai oublié de mentionner que je voulais voyager dans le monde mais pas au Québec quand j’y reviens !

En effet, en revenant à la maison en avril dernier, il était clair que je déménageais non seulement près de Montréal mais aussi avec un/e colocataire. Plus question d’être seule tout le temps. J’ai donc emménagé quelques semaines plus tard chez une personne bien invitante, chez qui j’ai passé deux mois – alors que je devais rester 4 mois – mais avec qui je ne m’accordais pas. Lion en cage déprime ou s’en va. J’ai décidé de m’en aller et d’aller habiter à Montréal où j’avais vécu huit ans dès mon arrivée en juillet 1986 en tant qu’immigrante.

Entretemps, fin juin, j’ai vidé mon appartement à Wendake pour tout mettre en entrepôt. En fermant la porte de mon casier de 3 m x 3 m rempli de mes meubles et affaires que je ne prendrai pas en voyage, j’ai vraiment eu l’impression que je n’avais plus besoin de tout ça. Même si ce casier contient plein de beaux souvenirs, je me sens bien sans eux pour le moment. La prochaine fois que je l’ouvrirai, ce sera pour meubler une jolie maison que je vois déjà et où je ne serai pas seule ;-).

Fermer une grande boucle et coïncidences

Ce qui, somme toute, semble un peu étrange est que je referme une grande boucle : j’ai immigré au Québec, à Montréal, en juillet 1986. J’ai ensuite été vivre dans les Laurentides en juillet 1994, que j’ai quittées en novembre 1998 pour Trois-Rivières. Six mois plus tard, je m’établissais à Québec, que je viens de quitter en juin dernier pour revenir vivre deux mois dans les Laurentides puis deux mois à Montréal. Première boucle fermée.

L_018

Villa de Zoysa, Galle, Sri Lanka

Cette boucle va en fait bien plus loin que le Québec : en 1982, je suis allée au Sri Lanka – où j’ai fêté mes 20 ans en assistant à la grande fête du Perahera de Kandy – puis en Inde. Trois mois de voyage qui ont changé ma vie.

La première ville où j’ai séjourné après avoir atterri à Colombo au Sri Lanka – première étape avant l’Inde – fut Galle. C’est à Galle que nous allons, Stéphanie et moi, animer un séjour de 10 jours de yoga, SUP et ressourcement du 26 novembre au 5 décembre prochains… (Il reste 3 places si cela vous tente de venir partager ces beaux moments avec nous).

Par ailleurs, je suis allée faire un tour des USA en été 1991. Notre porte d’entrée et de sortie de ce pays fut New York que nous avons visité avec intérêt mais d’où nous étions contents de partir, mon conjoint et moi. La grande ville était trop étriquée et stressante pour nous.

Lors de ce voyage aux USA, j’ai fêté mes 19 ans à Colorado Springs, la ville où le Dr. Quinn était médecin (une des rares séries que j’aime vraiment beaucoup), où nous avions décidé d’aller un peu par hasard.

Mon nouveau billet d’avion Montréal-Paris, que j’ai eu pas cher, me fait faire une escale à New-York à l’aller et à Charlotte (mon deuxième prénom) au retour. J’aurais pu payer 130 $ de plus et faire des vols directs mais, je ne sais pas pourquoi, cela me disait de prendre cette offre. J’ai appris à suivre mon intuition même si, la plupart du temps, je ne sais pas pourquoi elle me guide ainsi.

La vie à Montréal

PHOTO_20150715_184448_redimensionner

Le cerisier dans la cour derrière chez moi

J’aime beaucoup Montréal mais pas trop longtemps. Je ne pourrais plus y vivre à l’année. Le bruit, la promiscuité, la pollution ont eu raison du fait que j’y ai mes amis, mes activités de Biodanza, le marché aux légumes et aux fleurs juste à côté de chez moi et autres avantages. Après un mois, je me rends compte que je dois quitter la ville au moins deux ou trois fois par semaine pour aller chercher du calme, de la nature, me ressourcer auprès de l’eau, des arbres, de l’air plus pur. J’étouffe à Montréal.

Ceci dit, je suis impressionnée par la verdure qu’on y trouve un peu partout. Les arbres ont tellement grandi, sont tellement fournis, depuis que j’ai quitté cette ville en 1994. C’est magnifique de les voir s’élever au milieu des maisons. Même dans la cour derrière chez moi, un immense cerisier a dépassé les maisons (photo).

L’autre jour, je suis allée revoir le premier appartement dans lequel j’ai vécu à côté de l’Ile de la Visitation, au nord de l’Ile de Montréal, durant l’été 1985. Je n’ai presque pas reconnu la maison tellement les arbres avaient poussé devant !

En passant par l’avenue du Parc un dimanche, j’ai découvert que l’activité des tams tams du Mont-Royal était toujours bien vivante. Dire que j’allais y jouer du tam tam là il y a 25 ans, au pied de la statue ! C’est une activité à ne pas manquer si vous êtes là un dimanche !

Un nouveau départ

Le 16 septembre prochain, j’entamerai donc un nouveau voyage, plus long que les deux précédents puisque j’ai décidé d’aller travailler au chaud durant l’hiver. En tant que travailleuse autonome sur internet, notamment, je peux vivre n’importe où dans le monde.

Ma première escale sera à Neuchâtel en Suisse, dans ma famille et amis. De là, j’irai en Belgique animer un stage fin septembre avant d’aller en Normandie, en Bretagne puis dans le sud de la France. En tout, deux mois de stages tous les week-ends.

La suite de ce périple m’amènera donc ensuite au Sri Lanka du 26 novembre au 5 décembre 2015.

La suite ? Quelques idées, rien de clair encore. L’Inde sûrement. La Thaïlande peut-être. L’Indonésie, la Malaysie… ? J’ai un rêve depuis que je suis revenue d’Inde en 1982 : aller travailler en Inde auprès de personnes dans le besoin, des enfants, des femmes. Si vous avez des contacts pour réaliser ce rêve, je suis ouverte et disponible de début décembre à fin février. Merci de me tenir au courant.

Ensuite, retour en Occident avec un séjour d’une semaine à coanimer un stage avec mon ami Martin Bilodeau au Maroc. Au programme : méditations, enseignements, ressourcement thérapeutique, visites et plaisir ! Détails à venir dans mon site bientôt.

C’est ici que vous pourrez me suivre dans mon voyage ainsi que dans ma page Facebook où il est plus facile pour moi d’ajouter des photos via mon téléphone. Je n’ai pas toujours le temps de sortir mon ordi et d’écrire des articles mais j’aime partager des moments de vie en voyage !

A bientôt

Do

Quelques photos de Montréal et alentour :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4 Comments:

  1. Bonjour
    Il y a de nombreuses annees je suis allee en inde a pondichery et fait la connaissance d’une association Santosha Nanban et de Phillipe et sa femme qui s’occupent des enfants des rues. C’etait le moment de la construction de leur maison a l’exterieur de Pondi. J’ai ete tres touchee par la simplicite de leur travail pour ces enfants, tellements disponible.
    Peut etre une idee ?
    Bon voyage
    Catherine

  2. Bonjour Dominique,
    Quel plaisir de vous relire , que de récits et photos à venir je les attends avec impatience .
    Je vous souhaite de beaux voyages avec beaucoup de belles rencontres
    Prenez soin de vous et revenez avec la tête pleine de souvenirs
    Bises
    et Bons Voyages
    Agnès

    • Merci beaucoup Agnes, quel beau message qui m’encourage d’autant plus à continuer de partager mes voyages !
      Au plaisir !
      Amicalement
      DO

Laisser un commentaire