Visite de Collioure

C’est sous un beau soleil que mes amies m’ont emmenée aujourd’hui voir le village ancestral de Collioure, près de la frontière espagnole, au sud de Perpignan, en pays catalan.

L’une d’elle m’a dit : « Si tu n’as pas vu Collioure, tu n’as rien vu ! dit le dicton, c’est pour ça qu’il faut qu’on t’y emmène ! ».

Toujours curieuse de découvrir de nouveaux endroits, j’ai apprécié la visite de cette petit ville bordant une baie, hyper touristique – je n’ose pas imaginer la population en juillet et août juste à voir le monde aujourd’hui !

Le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous. Les voiliers sur la mer bleue turquoise voguaient doucement alors que de bons vents soufflaient.

IMG_20150412_153754_redimensionner

Le portail où faire son voeu

La plage avec les terrasses de restaurants collées les unes aux autres et toutes les boutiques à touristes n’ont rien de bien intéressant en soi. C’est plutôt quand on se faufile dans les petites rues piétonnes et quand on monte dans les hauteurs du village qu’on découvre des petits détails qui datent d’époques bien avant notre naissance, des couleurs charmantes de la Méditerranée – jaune, rose… – des maisons et des ruelles étroites, des escaliers escarpés, ses ruelles pavées et toutes sortes de choses à fouiner pour qui aime l’histoire et l’architecture.

Une des choses à faire à Collioure est d’aller au phare. C’est là que, en tenant le portail qui ferme le chemin devant le phare, on fait nos voeux qui sont censés se réaliser.

Dès 300 av. JC, Collioure fut un important port marchand sur la Méditerranée. Sa situation géographique en faisait un véritable nœud de communication entre Gaule et Ibérie, destination des navigateurs de tous les peuples de l’Antiquité : phéniciens, phocéens, grecs, étrusques puis carthaginois et romains.

Le séjour prolifique d’Henri Matisse et d’André Derain, en 1905, changera une dernière fois son statut, le « petit port de pêche » devenant « Cité des Peintres », puis fleuron des stations touristiques de la côte méditerranéenne…

Toute l’histoire de Collioure en cliquant ici.

La petit ville est aujourd’hui un espace pour beaucoup d’artistes. Plusieurs galeries d’art présentes de belles collections. De beaux objets d’artisanat ainsi qu’une gastronomie de qualité sont aussi à découvrir.

Aujourd’hui, je peux donc dire « J’ai vu Collioure, j’ai tout vu ! » 😉

Je vous laisse savourer les photos… en attendant d’aller à Collioure !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

2 Comments:

  1. Merci pour ce « petit tour illustré » de Collioure ….
    Je ne connais pas encore, mais ça donne envie d’y aller ! (plutôt en arrière saison, si j’ai bien compris !!)
    Bien cordialement
    domie

Laisser un commentaire