Une journée à Aurland

IMG_20140907_083159_redimensionnerLe buffet-déjeuner de l’auberge Vangsgaarden où j’ai dormi hier était superbe considérant l’impression que j’avais que cet endroit était juste un petit hôtel de campagne avec un petit déjeuner ordinaire.

Eh non ! Deux tables remplies de victuailles : pain tout chaud sorti du four, confitures maison, viandes, fromages, poissons, café, thé en abondance. De quoi se régaler ! En plus, le petit déjeuner est servi dans une charmante vieille maison antique attenante au bâtiment principal (on peut louer des chambres dans différentes maisons sur le terrain ou des petits chalets au bord de l’eau). Pour qui aime l’histoire et l’architecture ancienne, cet endroit est vraiment un cadeau qui nous renvoie un à deux siècles en arrière.

Et le lunch, alors ?!

Mon bateau partait à 13h35. J’ai donc pris le temps de marcher dans le village en espérant trouver quelque échoppe touristique ouverte. Peine perdue. En Norvège, le dimanche, en-dehors des grandes villes, tout est fermé sauf les épiceries/dépanneurs des stations d’essence. Même les attraits touristiques sont fermés car on est hors saison, celle-ci se terminant fin août. Pas un restaurant non plus… et mon ventre commençait à crier famine. J’ai donc pris mon mal en patience en me disant que j’allais manger à la cafétéria du bateau.

Les Norvégiens n’ont pas l’habitude d’aller manger à l’extérieur, du moins pas autant que nous. Ils mangent chez eux puis vont au pub prendre un coup, le soir. Pas de Tim Hortons à tous les coins de rue, ou de café-croissant comme en France, pour aller déjeuner le matin ou à midi. Un Starbucks à Bergen, fréquenté par le jeunes et les touristes, les norvégiens plus âgés n’aimant pas son café. Pas de restaurant où toute la famille se retrouve le dimanche pour bruncher ou déjeuner en famille.

La prochaine station d’essence est à 2 km à pied. Je n’ai pas le temps d’y aller. Elle est juste avant d’entrer dans le tunnel de Lærdal (en norvégien Lærdalstunnelen) qui est un tunnel routier de 24,5 km reliant Lærdal à Aurland dans le comté de Sogn og Fjordane à l’ouest de la Norvège. À ce jour (janvier 2014), c’est le plus long tunnel routier au monde.

Église et religions

IMG_20140907_105718_redimensionnerEn me promenant, j’ai suivi les cloches et je me suis retrouvée à l’église. Une jeune fille m’a fait un signe de la main de la porte alors que j’étais dans l’allée du jardin et m’a invitée à entrer, que je pouvais participer, qu’il y avait de la belle musique. En tant que protestante, je me suis dit que j’allais sûrement entendre effectivement de la belle musique et des beaux chants, comme quand j’étais jeune à l’église chez nous, en Suisse. Et puis, j’aime entrer et passer du temps dans les églises, surtout les vieilles, car l’énergie y est souvent très puissante. J’ai donc accepté son invitation et me suis installée sur un banc en arrière.

Église protestante avec un Jésus sur la croix, un confessionnal, un support à cierges et un feuillet pour suivre le déroulement du culte… Ces objets correspondent plus à la religion catholique, pas du tout au protestantisme dans lequel j’ai été élevée. D’ailleurs, ils appellent cet évènement « messia ». C’était jour de confirmation pour les jeunes. Ils ont 14 ans. J’ai fait ma première communion à presque 16 ans, confirmation ensuite. Je n’ai pas fait de recherches approfondies mais il semblerait que le protestantisme norvégien soit en fait un mélange avec le catholicisme.

Je suis restée une demi-heure dans l’église. Assez pour me rendre compte que je préfère  le bord de l’eau à une église pour me ressourcer et faire mes prières…

Le bateau

A 13h15, le bateau de Gudvangen arrive à Aurland. Quelques personnes en débarquent, d’autres embarquent. Il va à Flam et revient dans 40 minutes nous chercher pour aller à Gudvangen d’où je dois prendre un bus pour continuer mon tour.

IMG_2297_redimensionner40 minutes plus tard, nous voyons le bateau au loin… passer tout droit. Nous avons beau faire de grands moulinets de bras, il continue son chemin, stoïque.Le capitaine a décidé qu’il ne s’arrêtait pas à Aurland aujourd’hui ! Heureusement, la tenancière du petit hôtel où j’ai dormi a appelé la compagnie de bateaux pour dire qu’il y a du monde qui attend le prochain bateau de pied ferme. Il semblerait que ce n’est pas la première fois que ça arrive. On est hors saison et certains capitaines « oublient » de s’arrêter de temps de temps…

Un repas en prime

IMG_20140907_142739_redimensionnerEn attendant le prochain bateau, je suis allée m’installer à la salle à manger extérieure. La tenancière de l’hôtel me fit préparer un énorme sandwich par la femme de chambre. De quoi me rassasier ! Son mari, le cuisinier du restaurant attenant, arriva plus tard avec un grand bol de sa spécialité, la soupe aux tomates bio de son jardin. Une magnifique surprise : je n’ai jamais mangé une soupe aux tomates aussi délicieuse !

Il est temps enfin de partir. Le bateau arrive et on embarque enfin !

.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

Laisser un commentaire