Quelques jours en Bretagne

Début mars, je suis allée en Bretagne. Premier arrêt : Redon. J’y ai passé trois jours chez l’organisateur de mes conférences qui m’a emmenée animer deux soirées à Nantes et Vannes.

Durant la journée, j’ai visité la petite bourgade de Redon et y ai dégusté ma première « galette » bretonne accompagnée d’une « bolée » de cidre – servi dans un petit bol avec une anse -, suivie d’une crêpe absolument délicieuse au Surcouf, un petit troquet sur le port.

La galette est faite de blé noir – du sarrasin, en fait – dans laquelle on met des garnitures salées. La crêpe, quant à elle, est faite de farine de blé blanche et servie avec un remplissage sucré. Les recettes de pâtes diffèrent mais l’épaisseur est toujours la même : très fine.

IMG_20150305_125554_redimensionner

La galette de blé noir, le cidre et la salade

En arrivant en Bretagne, j’ai remarqué la forme des maisons, toutes en pierres, et le fait qu’elles ne soient pas larges mais hautes, avec un toit très pentu souvent.

IMG_20150304_1149022_redimensionner

Maisons bretonnes en pierre

Mon hôte m’a prêté son auto et je suis allée une journée à la forêt de Brocéliande (voir mon article sur cette visite et la surprise qu’elle me réservait en cliquant ici).

Plouhinec

IMG_20150305_160536_redimensionner

Le cabanon (au fond) où j’ai dormi

J’ai ensuite repris le train pour aller à Auray où m’attendait Geneviève, la propriétaire et hôtesse de La Chrysalide à Plouhinec, le centre où je suis allée animer un stage. J’avais eu un coup de coeur quand j’avais vu la photo de l’endroit mais j’en ai eu un autre en découvrant l’endroit… un endroit de paix et de ressourcement magnifique.

J’ai dormi dans le « cabanon », comme l’appellent les propriétaires. Une maisonnette sur le bord de l’eau où je me suis réveillée le matin pour accueillir l’aube de mon lit… Rose, orange ou dans la brume à travers laquelle veut percer le soleil, mes petits matins furent magiques.

J’ai voulu aller à Carnac pour visiter ce site historique où se trouvent des alignements de menhirs millénaires. On m’a déconseillée d’y aller car trop touristique mais on m’a suggéré d’aller à Erdeven, un autre site de menhirs mégalithiques.

Alignements de Kerzerho à Erdeven

Les alignements d’Erdeven sont composés de plusieurs centaines de monolithes sur près de 2 km. L’ensemble Kerzerho-Varques abrite plusieurs centaines de menhirs sur près de 2 kilomètres avec une disposition assez similaire aux alignements de Carnac : une dizaine de files de menhirs, dont le départ à l’extrémité occidentale pouvait être formé par une enceinte mégalithique. En 1884, Félix Gaillard signalait à Erdeven 1 100 menhirs debout et 5 000 couchés. Les alignements de Kerzerho sont composés aujourd’hui de quelques 190 menhirs. Source

C’est à cet endroit que j’ai emmené le groupe de mon stage le samedi après-midi pour aller chercher des messages et des réponses à leurs questions. En chamanisme, tout peut être pris comme support pour recevoir des messages. Les menhirs et leur énergie ancestrale furent un beau support pour chaque participant.

Erveden-7_redimensionner

Alignements de Kerzerho à Erdeven

Comme nous avions encore du temps avant de retourner à la Chrysalide pour le repas du soir, le groupe a décidé d’aller visiter St-Cado à Belz, une minuscule bourgade érigée sur une île.

Situé sur un petit îlot, vous pourrez y découvrir de charmantes petites maisons de pêcheurs ainsi qu’une somptueuse chapelle du 12ème siècle dédié à ce saint. Ce magnifique petit port était, au début du 20ème siècle, le plus grand port sardinier de la Ria d’Etel. Source

IMG_20150307_170451_redimensionner

L’île de St-Cado et le pont pour s’y rendre

 

Quiberon

Après le stage, je suis restée encore deux jours à Plouhinec. Ce fut l’occasion d’aller faire un tour à Quiberon, station thermale et touristique. C’était une journée frisquette et pluvieuse mais le simple fait de voir et de respirer la mer m’a fait du bien.

J’adore la mer, son immensité, son infini et sa puissance. J’en profite toujours pour lui envoyer tout ce que je ne veux plus dans ma vie, pour lui demander de nettoyer et de transmuter des choses qui ne me sont plus nécessaires, voire qui ne m’appartiennent pas. Une balade au bord de la mer est toujours très ressourçant et énergisant.

IMG_20150310_124208_redimensionner

Plage à Quiberon

Les niniches de Quiberon

ninichesCrées par Yvonne et Raymond Audebert, les « Niniches » sont une véritable institution à Quiberon depuis 1946. La Niniche a été primée meilleur bonbon de France en 1946.

Nous avions emmené le fils de mon amie, 2 ans et demi, et avons donc cherché une niniche pour lui faire goûter… et à moi aussi, du coup. La Niniche est un bonbon = sucre à quasi 100 %, beaucoup trop pour moi !

Une autre étape

Après une semaine dans ce bel endroit, et un stage magique, j’ai quitté ce coin de Bretagne après avoir placé des dates pour d’autres stages l’automne prochain. Je vais y revenir, c’est sûr ! J’y ai rencontré des personnes que j’aime de tout mon coeur et nous resterons connectées pour très longtemps.

C’est ainsi que, le 11 mars, j’ai pris le train pour Bruxelles….

.

Laisser un commentaire