Sri Lanka, nous voilà ! Negombo…

PHOTO_20151121_175832_redimensionner

Sortie de l’aéroport climatisé, coup de chaleur et dépaysement !

Je suis arrivée au Sri Lanka le 21 novembre dernier. Avant de quitter l’Europe, j’avais loué une petite maison simple mais propre via Airbnb à Negombo, à 7 km de l’aéroport (Colombo, la capitale, est à 45 minutes de bus).

En sortant de l’aéroport, on m’avait avertie que je devais sortir de l’enceinte et aller sur la route pour trouver un tuktuk, ce que je fis. J’ai ensuite négocié le prix pour aller chez mon hôte.

Cela faisait 33 ans depuis ma première visite mais je me suis retrouvée instantanément dans mon élément, connu, simple. Je revenais en terrain connu comme si c’était la semaine passée malgré le fait que bien des choses ont changé, en bien, mais je le découvrirai plus tard.

Donc, première «ride» de tuktuk le sourire aux lèvres. Ça y est, je suis au Sri Lanka ! Ça fait deux ans qu’on travaille sur ce voyage. Stéphanie et moi avions hâte d’arriver !

PHOTO_20151121_181338_redimensionner

Stéphanie, mon amie, est arrivée le soir et nous avons passé deux nuits à cet endroit, un mini-paradis sous les palmiers et les bananiers, reculé dans une petite rue, à 12 € la nuit avec petit déjeuner inclus. Nous avions une petite maison juste pour nous avec deux grands lits, un salon, cuisine, salle de bain et balcon…

Eau du robinet ou en bouteille ?

Suresh, notre hôte, nous mentionne que l’eau est potable. Le gouvernement a pris les moyens pour enrayer les maladies transmises par l’eau en faisant en sorte qu’elle soit saine. Nous nous laverons donc les dents avec l’eau du robinet et nous n’avons jamais été malades. Nous garderons par contre la bonne habitude de boire de l’eau en bouteilles… eau de ville, en fait, d’après ce qui est écrit sur les bouteilles. Nous ne sommes cependant pas encore prêtes à boire l’eau du robinet !

PHOTO_20151122_093503_redimensionner

Stéphanie au paradis en train de déjeuner ! 😉

PHOTO_20151122_085623_redimensionner

Lever la tête et se retrouver sous les cocotiers sur son perron… on est au paradis !

Visite de Negombo

Nous somme allées visiter les alentours, notamment au bord de la mer où les pêcheurs faisaient sécher leurs poissons. Le marché aussi où je devais marcher penchée pour ne pas accrocher les auvents et ficelles pour tenir les toiles qui protégeaient les marchands du soleil. Les Sri Lankais sont en moyenne plus petits que les occidentaux.

Mandala de légumes coupés en tranches

Mandala de légumes coupés en tranches

Le marché sous les toiles

Le marché sous les toiles

Une petite sieste sur les oignons dans le camion... ;-)

Une petite sieste sur les oignons dans le camion… 😉

PHOTO_20151122_141338_redimensionner

Nous nous sommes retrouvées ensuite dans les halles où, là, le plafond était plus haut, avant d’atterrir dans la rue principale de Negombo.

Suresh, notre hôte, nous a emmenées ensuite diner dans un petit resto local où on a goûté, avec les mains et pas d’ustensiles, à des boules de patates et légumes, riz et dal, le tout accompagné d’un tchaï, le thé au lait et sucre. Service aux tables !

Quelques gouttes ont commencé à tomber. Nous nous sommes acheter des parapluies qui nous ont ensuite été bien utiles souvent. On ne peut pas se balader sans parapluie au Sri Lanka, la pluie pouvant arriver sans crier gare à tout moment ! De fait, le temps qu’on achète notre parapluie, la pluie a commencé à s’intensifier… le temps qu’on trouve refuge dans une église !

Nouvelle alimentation, nouveaux goûts et besoins

PHOTO_20151122_161041_redimensionnerPremiers 24h au Sri Lanka, nouvelle alimentation. Mon corps a réclamé un… Pepsi, histoire de digérer et tuer d’éventuels parasites ! Je n’osais pas trop en parler à Stéphanie qui mange super-santé-bio mais, ô surprise, quand je lui ai annoncé mon besoin, quasiment honteuse, elle m’a répondu spontanément «moi aussi !». Ce fut la première des surprises alimentaires que Stéph m’a fait durant tout son séjour !

Du coup, on s’est trouvé un boui-boui un peu crasseux pour boire notre Pepsi. Moi prudente, ayant vu comment le serveur avait débouché nos bouteilles, j’ai sorti kleenex et bouteille d’alcool pour nettoyer pailles et goulot de bouteilles. Ça valait la peine : le kleenex était noir de saleté…

On a ensuite continué notre balade avant de rentrer chez notre hôte. Demain, départ pour Colombo, la capitale du Sri Lanka, puis Balapitiya où on va animer un séjour de dix jours de ressourcement pour un groupe de dames…

sacs

Voyager léger

En venant au Sri Lanka après avoir voyagé deux mois en tournée en Europe avec une grosse valise, à cause des vêtements et souliers chauds ainsi que tout mon matériel pour les stages, j’ai décidé que ce serait avec un sac à dos et rien de lourd. Je suis très fière de moi : mon sac à dos pesait 12,9 kgs et le petit de cabine environ 5 kgs. Ça fait loin des 23 kgs de valise et 12 kgs de petit sac à dos pour ma tournée…

La monnaie

La monnaie au Sri Lanka est la roupie srilankaise (LKR), qui n’est pas la même que celle de l’Inde et ne vaut pas la même chose.

Actuellement, 100 roupies au Sri Lanka valent environ 1 $CA et 0,64 €. Les billets sont facilement reconnaissables grâce à leurs couleurs différentes.

IMG_20151205_075206_redimensionner

.

2 Comments:

  1. Bonjour Dominique et Stéphanie,
    Heureuse de vous lire ,j’espère que tout ce passe bien pour vous deux
    Vous avez choisi la bonne saison pour voyager là bas et si je comprends bien vous allez passer les fêtes de fin d’année sous le soleil quelle chance !
    Bon séjour à bientôt de vous lire
    Bises
    Agnès

Laisser un commentaire