Le temple Yatagala Raja Maha Viharaya d’Unawatuna

IMG_20151210_170718_redimensionner

Après la balade à la réserve de la forêt tropicale de Kanneliya, et une fois le diner terminé, on remballe tout et c’est un nouveau départ vers une destination inconnue. La température étant incertaine, le moine me dit qu’il n’est pas sûr d’où on va. Je ne pose pas de questions. On a plus de surprises dans ce temps-là et c’est bon parfois de ne pas être celle qui organise et sait tout mais celle qui accueille et ne sait rien ;-).

Le bus semble se diriger vers Galle, une vieille citadelle historique, puis tourne soudainement vers une rue dans la direction opposée avant de s’arrêter au bord d’un petit lac sous une palmeraie devant un immense temple bouddhiste. Nous sommes au temple de Yatagala Raja Maha Viharaya.

Peu touristique car difficile à trouver et peu connu des chauffeurs de tuktuk et taxis, ce temple est situé à 4 km d’Unawatuna près de Galle. Il a été construit 200 ans av. JC sous des rochers en suspension entre d’autres au départ. Cela m’a fait un peu penser aux dolmens celtes que j’ai vus en Bretagne dernièrement. Des moines y vivent depuis environ 1500 ans.

IMG_20151210_174503_redimensionner

Un immense Bouddha de 9 mètres de haut nous salue à notre arrivée en haut du long escalier qui mène en haut de la colline, à côté de la «dagoba», la pagode, et d’une grande terrasse qui surplombe toute la région sur laquelle on a une vue magnifique, notamment sur les rizières et les palmeraies.

IMG_20151210_174857_redimensionner

A droite, la pierre qui forme le plafond de la salle qu’on voit à gauche de la porte, peinte de fins dessins

Le bâtiment du temple principal, à gauche du grand Bouddha, qui accueille une immense statue de Bouddha couché, date des années 1500-1600.

Les murs de son hall sont couverts de sculptures et de peintures qui représentent certains moments de vie la Bouddha (magnifique mais on n’a pas le droit de prendre des photos).

Le toit de la salle qui accueille le grand Bouddha couché est en fait le dessous d’une immense pierre qui a été minutieusement peint de fins dessins colorés.

Ce temple a été construit alors qu’Anuradhapura, une ville au nord du pays, était encore la capitale du royaume de cette île.

Comme dans tous les temples bouddhistes, il faut être pieds nus et les genoux et épaules couvertes pour y entrer.

Le temple se trouve dans un magnifique environnement naturel et l’ensemble du site a été déclaré zone sacrée.

Le temple accueille une quinzaine de moines novices en formation et, en haute saison – c’est actuellement les vacances -, la horde compte une trentaine d’étudiants au noviciat.

IMG_20151210_174920_redimensionner

Couloir sous les pierres

IMG_20151210_173609_redimensionner

Le Bodhi Tree vu depuis le dessous des grandes pierres

IMG_20151210_173953_redimensionner

Drapeaux de prières

IMG_20151210_174152_redimensionner

Vue de la région alentour depuis le haut du temple. On voit les bâtiments de vie des moines en bas

IMG_20151210_174432_redimensionner

L’escalier qui mène au Bodhi Tree

IMG_20151210_180106_redimensionner

La grande terrasse en haut du grand escalier et la pagode

Avant de rentrer, la photo de groupe est de mise :

IMG_20151210_180731~2_redimensionner

Les jeunes de la Dhamma School, Ven. Kusala Thero – le moine leader du groupe -, le moine-guide du temple d’Unawatuna, un ami d’université de Kusala Thero, et le Grand Prieur du temple où officie Kusala Thero.

Pour en savoir plus (en anglais) :
www.angelfire.com/planet/heritagesl2/yatagala/yatagala.htm

.

One Comment:

  1. Pingback: Voyage initiatique au coeur du monde bouddhiste du Sri Lanka avec Kusala Thero, moine | Le Bottin du RIME

Laisser un commentaire