Le retour à la maison après plusieurs mois de voyage

travel1

C’est la deuxième fois que je reviens chez moi, à Québec, après trois mois à l’étranger. Je reviens à la vie «normale» et c’est chaque fois, pour moi, un réapprivoisement plus difficile que de partir en voyage. On dirait que voyager est plus naturel pour moi. Je me rends compte, en fait, que d’avoir tant d’objets et d’obligations à gérer me pèse.

Choc thermique

L’automne dernier, j’étais revenue le 19 novembre. J’avais passé de + 12oC à Paris à -12oC et 20 cm de neige à Québec. Petit choc thermique !

Cette année, je suis partie le 3 février, juste à temps pour éviter les records de froids que le Québec a essuyés durant ce mois polaire, et je suis revenue hier, le 16 avril. J’ai passé de 25oC à Paris avant-hier à environ 10oC hier à 22h. Le soleil se pointe ce matin et la journée s’annonce belle avec un 16oC. Le printemps est arrivé au Québec.

Retrouver son espace

L’étape suivante, c’est la réappropriation de l’espace, de l’appartement. Il est vide de mes objets personnels puisque je le loue quand je ne suis pas là avec Airbnb. Une belle façon de payer mon loyer pendant mon absence. J’ai la chance d’avoir un ami et voisin qui est là pour les clés et accueillir les logeurs.

C’est quand même un autre petit choc que de rentrer dans un appartement vide de soi, si je peux dire, où tout est à réinstaller. La solitude peut frapper de plein fouet. Après trois mois avec et chez du monde en permanence, en voyage, se retrouver seul chez soi peut être plombant. On doit donc s’y attendre et se préparer psychologiquement à réinstaller son cocon et à remettre sa vie sociale en fonction.

Je ne m’y attendais pas, quand je suis revenue en novembre dernier. J’ai plombé et déprimé pendant un mois. J’ai appris. Cette fois-ci, je reviens le coeur au ventre et l’envie de faire plein de choses pour continuer à être heureuse sur la lancée que j’ai retrouvée en voyage.

Petit à petit, je vais ramener les sacs et boites mises à la cave durant mon absence pour réinstaller mon espace. Le fait est, cependant, qu’après avoir vécu pendant trois mois avec une valise et un sac à dos, je n’ai plus du tout envie d’avoir plein de choses autour de moi. Aussi, comme je vais déménager cet été, je ne vais réinstaller que le nécessaire et laisser le reste dans les boîtes.

Vie sociale

Dans ces voyages en Europe, j’ai la chance et la joie d’être invitée en permanence aux quatre coins de l’Europe. Lecteurs de blogs, contacts Facebook, amis et famille m’ouvrent leur porte que je franchis avec grand plaisir. Je me suis ainsi fait de belles et beaux amis.

Je ne m’ennuie pas et ne défraie ainsi pas de frais d’hébergement. Ce fait me permet de «donner au suivant» en accueillant gratuitement au moins un à deux participants qui n’auraient pas eu les moyens de participer à mes stages mais qui en avaient très envie et besoin.

Je suis donc tout le temps avec du monde, ou presque, et la gestion de ma précieuse solitude nécessaire à mon ressourcement est parfois un peu difficile mais je m’en sors assez bien. J’apprécie tellement tous ces moments avec ces ami(e)s et ces visites d’endroits que je ne verrais pas si ces personnes ne m’y amenaient pas. Je découvre avec toujours beaucoup de bonheur des lieux dont j’ai entendu parler parfois, d’autres que j’avais envie de visiter, d’autres mystérieux qu’on me fait découvrir en me disant «Tu n’en parles à personne ! C’est mon coin de paradis !». Alors je n’en parle à personne et je garde les photos dans mon coeur.

De retour à la maison, tout redevient calme. Si je n’organise rien, il est rare qu’on m’invite mais, quand j’organise, les gens sont toujours très contents de venir. C’est le jour et la nuit entre ma vie en voyage et ma vie à résidence. C’est ce que je vis à Québec depuis 15 ans et la raison première qui fait que je vais déménager cet été et retourner là où sont mes amis, ceux avec qui on s’invite mutuellement. J’ai besoin de ma vie sociale, d’amis et d’activités.

D’ici là, j’ai bien l’intention de ne pas m’ennuyer. Avec le printemps, beaucoup de belles activités en vue !

Paperasses

Côté paperasses, j’ai, encore là, la chance d’avoir mon ami-voisin qui s’est occupé d’ouvrir mon courrier durant mon absence et de m’envoyer les nouvelles nécessaires à gérer comme… les factures ! On n’y échappe pas quand on a un pied-à-terre et une entreprise !

Je dois quand même appeler mon fournisseur de téléphone pour lui dire que je suis revenue et de réinstaller certains services que j’avais mis en «hold» avant de partir, ne voulant pas payer des interurbains, par exemple, pour les logeurs qui venaient vivre chez moi.

Il me reste à éplucher le sac de courrier que mon ami m’a donné hier pour en faire le ménage et le suivi, à savoir si j’ai bien payé toutes mes factures, par exemple.

La magie de la vie

corbeau-17avril2015

Le corbeau sur le réverbère

Mon frigo était vide et, comme je suis arrivée hier soir tard, je ne me suis pas arrêtée à l’épicerie pour m’acheter quelques victuailles. Je suis donc allée chercher un TimMatin pas loin ce matin pour déjeuner.

En sortant de la voiture, dans le parking de la maison, un corbeau m’a accueillie, haut perché sur le réverbère. Il m’a tenu une discussion un petit bout. C’est la première fois de ma vie que ça m’arrivait.

Je me suis demandée quel en était le signe. «La magie» m’a répondu la voix. Le corbeau, chez les Amérindiens, c’est signe de magie. Chaque fois que j’en ai vu un et que je me suis rappelée de ce signe, de la magie est alors apparue dans les jours suivants.

Ce matin, non seulement il passait mais il était là et me jasait avant que deux de ses amis ne passent…

Le corbeau est un animal totem associé aux mystères de la vie et de magie. Le pouvoir de cet oiseau totem est de fournir la perspective et les moyens nécessaires pour soutenir vos objectifs et aspirations. Si le corbeau ou la corneille vous a choisi comme animal totem, il vous accompagne dans le développement de votre capacité à observer, prendre de la perspective, ainsi que de votre connexion avec la magie de la vie. Source

La magie opère pour qui la porte en son coeur avec amour et joie… Je garde précieusement ce message du corbeau car je sais que plein de magie va s’opérer et de beaux cadeaux arriver bientôt !

D’ailleurs, je pars demain pour le week-end pour visiter des maisons à louer ! La vie pousse et les choses se placent toutes seules quand on est prêt !

Bon week-end !

Avec Amour

Do

.

2 Comments:

  1. Vivre dans une mini-maison sur un bout de terrain…quelque part dans les Laurentides…Serait-ce une idée qui te fait  » vibrer  » ?
    https://www.facebook.com/tinyhousequebec?fref=ts

Laisser un commentaire