Laines et tricots de Norvège 2 : les tricots Dale of Norway

Le village de Dale est niché entre de belles montagnes abruptes, des cascades et des fjords sur la côte ouest de la Norvège, à environ 30 minutes de route au nord de Bergen. Je m’y suis rendue pour y rencontrer Astrid Lundvang à la fabrique de tricots Dale of Norway, qui m’a accueillie chaleureusement avant de me référer à Lorents Tvedt, le directeur des opérations, qui m’a fait faire le tour de la fabrique.

IMG_20140911_105801_redimensionner

La fabrique Dale of Norway quand elle était en plein essor (tous les bâtiments en premier plan)

Un peu d’histoire

En 1872, Peter Jebsen est arrivé à Dale, situé près de Bergen, sur la côte ouest de la Norvège. Il avait des années d’expérience dans l’industrie textile et avait étudié les méthodes de production modernes en Angleterre. Il a trouvé ce lieu idéal pour mettre en place une usine de fabrication en utilisant la puissance locale existante de l’eau dans la vallée. Il a alors obtenu les droits d’utiliser les cascades existantes et a fait venir de des machines d’Angleterre par navires à vapeur. L’usine de tricots Dale of Norway a été achevée en 1879 et est toujours en production aujourd’hui

149c2627e2f97ff9310452fb53fdf24dPays de moutons – on en croise encore sur les routes parfois -, les Norvégiens tricotent depuis des siècles. Cette expertise et ces connaissances ont été transmises à travers les générations. Dale of Norway n’a donc eu aucun problème à trouver des tricoteuses et des artisans qualifiés lorsque la fabrique a ouvert.

Dale of Norway est une des entreprises les plus anciennes et connues dans le domaine des tricots norvégiens grâce à son style de dessins classiques qui ornent des tricots de haute qualité bien connus dans le monde entier. On trouve leurs produits dans des magasins de sport et haut de gamme à travers le monde.

Fournisseur officiel des Jeux Olympiques

Dale of Norway a développé le premier chandail de ski pour l’équipe nationale norvégienne en 1956. Il est toujours le fournisseur officiel de l’équipe pour les Jeux Olympiques et Championnats du Monde.

Succès et compétition

Alors que l’entreprise était en plein essor durant le 20e siècle – oeuvrant sur toutes les étapes de fabrication de la laine puis des vêtements -, elle a passé de 1200 employés dans plusieurs bâtiments en 1968 (voir photo ci-haut) à quelques dizaines dans deux bâtiments aujourd’hui.

IMG_20140911_102832_redimensionner

Les machines à tricoter

Dale of Norway a dû se restructurer dans les dernières décennies afin de pouvoir continuer à être un chef de file dans son domaine. En effet, il existe aujourd’hui d’autres belles marques de tricots de laine à motifs norvégiens en Norvège, provoquant une compétition assez serrée, le pays n’étant pas très grand.

D’autre part, les produits de sport en matériaux à base de pétrole – polar, polyester, microfibre, etc. – ainsi que les prix quand même élevés à cause de la complexité et de la qualité de produits, ont fait vivre des moments difficiles à l’entreprise. La fabrication des fils de laine a été abandonnée, Dale of Norway se concentrant maintenant uniquement sur le tricotage et le montage des vêtements.

La fabrication des tricots

IMG_20140911_102601_redimensionnerLa laine est souvent appelé le « high-tech de la nature» par ses nombreuses fonctionnalités utiles : elle permet à l’humidité de passer à travers et le pourcentage élevé d’air dans la laine fait qu’elle isole très bien contre la chaleur et le froid, donnant à l’utilisateur le meilleur confort, qu’il fasse froid ou chaud.

Si autrefois, tout se faisait à la main, c’est par ordinateur que les designers créent aujourd’hui tous les dessins et les modèles de chaque vêtement qui sont ensuite programmés directement dans les machines à tricoter, maille par maille. Créer de tels vêtements prend énormément de temps, même s’ils sont fabriqués à la machine. Chaque maille est calculée dans chaque dessin pour chaque centimètre de chaque modèle. 

Elle subit plusieurs étapes de fabrication avant de se retrouver sur l’étagère du magasin :

La laine est filée en fils simples, qui doivent ensuite se reposer pendant quelques joursDes nombres différents de fils filés sont ensuite torsadés ensemble, en fonction de l’épaisseur désirée du fil retors final. La plupart des fils utilisés par Dale of Norway ont quatre plis, mais et 3 plis sont également utilisés suivant les modèles. Ainsi, selon la densité souhaitée du vêtement, Dale of Norway tricote avec différents calibres : 5, 7 ou 12 mailles/aiguilles de machine par pouce (= 2,54 cm). 

Le tricotage

IMG_20140911_102154_redimensionner

Lorents Tvedt, directeur des opérations, avec une «chaine» de morceaux d’un chandail

Le temps de tricotage d’un chandail est de 20 minutes à 1h30 sur une machine, suivant l’épaisseur de la laine et la complexité du dessin. Toutes les pièces d’un vêtement sont tricotées l’une après l’autre, donnant une grande «chaine» de morceaux qui sont ensuite séparés.

Les différentes pièces sont ensuite assemblées en utilisant des machines à coudre et autres machines sophistiquées comme la liaison circulaire qui relie les différentes mailles une par une afin que la couture apparaisse comme si les mailles avaient été tricotées ensemble.

Créer de tels vêtements prend énormément de temps, même s’ils sont fabriqués à la machine. Chaque maille est calculée dans chaque dessin pour chaque centimètre de chaque modèle. L’assemblage de qualité est aussi un jeu de patience pour chaque travailleuse aux doigts agiles. On comprend donc la raison d’un tel prix d’achat.

Le souvenir

do-aout142

Dans chaque nouveau pays que je visite, je me demande toujours qu’est-ce que j’aurais envie de ramener avec moi en souvenir. Comme je ne tiens pas à m’alourdir, je dois donc penser à un objet le plus petit et léger possible.

En Norvège, mon seul souhait était de revenir avec un tricot norvégien. Le fait que j’aie toujours adoré tricoter des motifs norvégiens y était aussi pour quelque chose bien sûr. Pour moi, ces tricots font partie des symboles nationaux de la Norvège. C’est à Dale of Norway que j’ai choisi de m’en acheter un.

.

Pour en savoir plus sur Dale of Norway :
Leur site & une brochure remplie de détails et de photos.

Suite du reportage :
La fabrication des chandails de laine aux motifs norvégiens :
2. Oleana

.

2 Comments:

  1. Pingback: ÔM Voyages – Laines et tricots de Norvège 3 : les tricots Oleana

  2. Pingback: ÔM Voyages – Laines et tricots de Norvège 1 : la fabrication de la laine

Laisser un commentaire