Journée d’expériences et de voyage

Ce matin, j’avais décidé d’aller chercher mon extension de visa au ministère de l’immigration à l’autre bout de Colombo pour ne pas avoir à reprendre un autre ETA d’un mois (35 $US) en revenant en janvier. J’espérais pouvoir obtenir un visa de 6 mois avec entrées multiples.

Je suis partie à 8h45 de chez mon amie, de retour à 13h15… bredouille.

En résumé : en arrivant au ministère, on m’a envoyée au premier étage, puis au 2e, finalement c’était au 4e – j’étais revenue au rez-de-chaussée – mais les ascenseurs allaient du 9e au 16e – personne n’avait vu le tout petit panneau l’indiquant. On s’est retrouvés au 16e, avons compris la méprise, sommes descendus au 9e, avons pris les ascenseurs d’en face, qui allaient du rez-de-chaussée au 9e pour, finalement, arriver au 4e !

img_20161128_100509_redimensionner

Vue sur la banlieue à l’extérieur de Colombo depuis le 4e étage du building du ministère de l’Immigration

Formulaire. Je demande au monsieur qui me le donne si je peux avoir un visa de 6 mois. « Demandez à l’officier, me répond-il, c’est peut-être possible ».

Remplir le formulaire, aller prendre la photo. L’imprimante du photographe ne marchait pas. Il a fallu aller prendre une photo dans un autre bâtiment. Etc, etc… rien de fluide. Assez que je me suis dit que je n’avais rien à faire là mais je ne savais pas pourquoi. Comme je ne lâche pas facilement, j’ai voulu en avoir le coeur net et suis allée au bout de l’expérience :

« Je ne peux pas vous donner un visa de 6 mois avec entrées multiples. Le gouvernement n’autorise les entrées multiples que pour les visas de résidence », de me dire le fonctionnaire en me rendant mon passeport et passant à autre chose sans même me dire au-revoir.

C’est noté nulle part dans le site web du ministère qu’on ne peut avoir de visa avec entrées multiples. Le fonctionnaire m’a quand même expliqué que, chaque fois qu’on sort du Sri Lanka, notre visa est annulé. Même si on entre et sort dans le mois de validité de notre ETA, on ne peut pas rentrer sans payer un autre 35 $US. Bon à savoir… Ils n’ont pas l’air mais ils savent comment faire des sous, les srilankais 😉

Une matinée dans la foule, le bruit et la pollution pour rien. Ah si, quand même : j’ai le formulaire et mes photos pour ma demande en janvier ! 😉

Chaleur, bruit et pollution

J’ai fait une heure et demie de bus dans le trafic d’heures de pointe à l’aller et au retour, à environ 30oC humides, pour aller au ministère. Trois heures à respirer des vapeurs loin d’être pures et de sentir le jasmin. Sans compter quelques effluves d’égouts et de poissonneries au passage !

Entre la chaleur humide, la pollution, le bruit – dont la musique à tue-tête dans l’autobus – et les odeurs, je commençais non seulement à avoir la gorge qui me chauffait mais aussi le toléromètre qui frisait de plus en plus le zéro. Plus capable. Cela faisait 4 jours que j’étais à Colombo et là, je n’avais qu’une envie : m’enfuir au plus vite !!!

Je suis rentrée chez mon amie, ait fait mon sac, ai sauté dans le prochain bus pour la gare et suis allée m’acheter un billet de train ! Bye la ville ! « La fille est p’us capable !!! », comme on dit au Québec 😉

La musique est très présnte au Sri Lanka. Dans beaucoup de bus, on peut écouter de la musique, parfois même en voir les vidéos sur écran, comme dans ce bus de Colombo. Une dame vient s’asseoir puis le contrôleur passe pour aller encaisser les prix de la course aux personnes montées par l’arrière. Ils n’ont pas de machine distributrice de billets.

Fly away pis vite !

Ce fut donc un nouveau départ en train de Colombo cet après-midi. Comme c’est un intercités et qu’on doit venir réserver à l’avance à la gare – pas encore de réservation en ligne au Sri Lanka -, et que je me suis décidée au dernier moment, il n’y avait plus de place en 2e classe. Je me suis donc offert la 1ere classe (11 $CAN pour 3 heures de train, ça reste dans mon budget ).

colombo28-11-16_redimensionner

La gare de Colombo

En première classe dans le train

J’aime voyager en 2e car toutes les fenêtres sont ouvertes. Surprise en 1ere, c’est air climatisé – presque trop froid – et fenêtres fermées. Ça évite toute la poussière et les odeurs .

En 2e classe, pas de sièges réservés. Il arrive qu’on voyage assis sur nos bagages ou même debout si le train est bondé. On peut même voyager assis sur l’escalier de la porte du wagon car les portes sont en général toujours ouvertes.

En première classe, par contre (je n’avais jamais voyagé ainsi au Sri Lanka), les sièges sont réservés et des employés de train sont à nos petits soins : au départ du train, un employé nous apporte une lingette humide fraîche présentée avec une pince tandis qu’un autre nous amène une bouteille d’eau. Plus tard, sur demande, il m’a amené une petite table sur laquelle j’ai pu travailler avec mon ordinateur… wow…

Merci la vie !

Le train est parti pile à l’heure. Va-t-il arriver à l’heure…? Au Sri Lanka, on sait quand on part mais jamais quand on arrive. Un peu comme la SNCF 😉

Eh bien oui : le train est arrivé avec… trois minutes d’avance ! Vraiment mieux que la SNCF où j’ai eu bien des retards cette année dans mon tour de France.

Penser et attirer

Ces derniers jours, j’ai pensé à des choses que j’aimerais et elles sont arrivées toutes seules alors que je ne pensais pas qu’elles se réaliseraient.

  1. J’avais envie de curry aux betteraves rouges. J’y ai pensé plusieurs fois samedi. Ce n’est pas un curry qu’on trouve souvent aux repas. Dimanche, soit le lendemain, il y en avait sur la table du lunch. Je n’en avais parlé à personne…
  2. Dimanche, alors que j’étais à l’épicerie peu avant le souper, j’ai hésité à acheter des oeufs car j’en avais envie. Au souper, la coloc a mis des oeufs dans la soupe alors que je n’en avais pas parlé non plus…
  3. Dans le train, j’avais une place réservée en face d’une dame. Elle allait dans le sens du train alors que moi, j’étais de dos. J’avais envie de lui demander d’échanger ma place, alléguant que je n’avais jamais fait cette route et que je ne la referais peut-être jamais. Et puis je ne m’en suis plus occupée. C’est elle qui, spontanément, en voyant mes longues jambes se plier de côté pour ne pas la déranger, m’a laissé sa place « pour que vous puissiez les allonger », m’a-t-elle dit avec un grand sourire en allant s’asseoir sur un autre banc, à l’envers du sens du train. Je suis restée vraiment surprise et remplie de gratitude. J’ai ainsi pu voir le paysage dans le sens du train…

Créer par la pensée est une faculté que nous avons tous mais que nous ne faisons pas toujours de façon consciente. Tout ce que nous vivons, nous le pensons et le créons.

Le fait est, aussi, que pour que nos désirs se réalisent, nous devons les conscientiser puis lâcher prise sur la façon et le temps où ils vont se réaliser…

Un autre temple

Hier après-midi, j’ai fait une balade dans le quartier à Colombo et je me suis retrouvée au temple Asokaramaya où le concierge m’a fait visiter. J’ai pris cette petite vidéo de ce qu’on appelle le « shrine », l’endroit où se trouve la statue de Bouddha devant laquelle les fidèles viennent faire leurs offrandes et prier.  Vous pouvez imaginer la grandeur des statues de certains endroits. Je suis debout 😉

Nouvelle destination

Je vous laisse deviner où je vais.

Un indice ? Je monte dans la montagne et j’ai près de 3h de train…

PS : merci de laisser vos commentaires ci-bas et non dans Facebook, qu’ils restent avec l’article.

A tout bientôt !

De tout coeur

Do

.

Un commentaire

  1. Coucou,Dominique,
    Ravie de te lire et de partir avec toi dans ce si beau pays ,j’espère que tout va bien pour toi et que ton séjour sera agréable et riche en découverte et amitié.
    A bientôt de te lire
    vāsanāva hā ekavanna
    Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *