Infos pratiques de vie courante au Sri Lanka

Quelques infos pratiques de vie courante au Sri Lanka
lorsqu’on aime vivre plus proche des gens du pays

.

IMG_20151227_175241

Pension chez l’habitant à Anuradhapura

Une chaleur agréable

Au Sri Lanka, la chaleur moyenne est de 30oC en permanence, augmentant avec la belle saison. La nuit, elle peut descendre à 24oC environ. C’est une chaleur humide tout à fait supportable.

L’avantage : pas de coups de soleil pour ma petite peau blanche (qui devient homard au soleil normalement) et je ne mets même pas de crème solaire. Je ne fais pas la crêpe non plus sur la plage, on s’entend, mais juste d’aller marcher ou aux commissions, je peux rester une heure dehors sans souci. De toute façon, il fait trop chaud pour rester en plein soleil ! Je n’ai pas besoin de lotion pour le corps non plus. J’ai la peau toujours douce, pas sèche comme quand je suis au Québec ou en Europe, et mon petit eczéma sous le pied n’apparait quasiment plus.

On n’est pas loin de l’équateur. Le soleil se lève à 6h du matin et se couche à 18h.

Tout le monde se lève tôt pour apprécier un temps moins chaud et le téléphone peut commencer à sonner à 6h du matin !

Quand je parle d’hôtels pas chers, j’ai trouvé des endroits tout à fait corrects pour 20 à 24 $CA (entre 12 et 15 €) avec eau chaude, moustiquaire et ventilateur via Airbnb et Booking.

L’habillement

Pour s’adapter et s’intégrer rapidement dans un pays, la meilleure façon est de s’habiller comme eux. Au Sri Lanka, le sari est l’habillement officiel qu’on va trouver dans les banques et bureaux de gouvernement, par exemple. La plupart des femmes portent, cependant, une jupe qui couvre les genoux avec une blouse à manches courtes ou une robe. Pas de décolleté qui découvre la craque de seins ! Pantalons parfois.

On trouve ces vêtements dans les magasins courants. Une jupe ou une blouse coûte entre 5 et 10 $CA. La qualité est celle qu’on trouve dans les magasins les plus bons marchés de chez nous.

A Colombo et dans des endroits touristiques, on va trouver plus d’habillement à l’occidentale, ce qui peut choquer certains villageois.

Les camisoles à bretelles, jupes et shorts courts sont donc à prohiber pour les femmes en voyage si on veut être respectée. Pour les hommes, les épaules doivent idéalement être couvertes.

Dans le fond, il suffit d’observer pour savoir comment s’habiller… comme eux !

Visite des temples

IMG_20160101_0721175Il est demandé d’être habillé en couleurs claires pour y entrer, blanc de préférence, genoux, épaules et décolleté couverts. Pas de couleurs foncées ou trop vives, pour le haut en tout cas.

Si on voyage avec des habits plus «légers», il est important d’avoir toujours avec soi un châle blanc et un paréo (lungi ou sarong qu’on peut acheter sur place) pour les visites des temples.

Ainsi, si on a un haut en couleurs et-ou sans manches, on met le châle blanc par-dessus. Si on a les genoux découverts, on s’enroule un paréo autour de la taille avant d’entrer dans le temple. Si on ne respecte pas ces règles d’habillement, on risque de se faire refouler à l’entrée du temple.

Devant un moine, les srilankais doivent se prosterner aux pieds en guise de dévotion au bouddhisme, d’engagement dans leur vie en respect et bonté.  Cela ne veut pas dire qu’ils se soumettent, pas du tout, m’a bien expliqué le moine Kusala Thero, contrairement à ce que nous, occidentaux, pensons quand on les voit faire. Se prosterner devant le moine revient à confirmer sa foi en Bouddha et le remercier, ainsi que le moine, pour son accueil et ce qu’il offre aux gens.

En tant qu’occidentaux, se prosterner n’a pas la même signification – qui revient à nous soumettre, dans nos religions – et nous en sommes donc exemptés auprès des moines qui comprennent que nous n’aimons pas le faire. C’est à chacun de nous de trouver alors sa façon d’honorer et remercier ce que les moines nous offrent durant notre séjour. Les mains en prière, «stutiyi» ou tout autre marque de respect sera appréciée.

Formules de politesse

ayubowan«Ayobowan» est la formule pour souhaiter longue et belle vie, en guise de bonjour et d’au-revoir, les mains en prière devant le coeur. Cependant, les gens l’emploient très peu. «Hello ! Good morning !» sont plus courants.

Pour dire merci, «stutiyi» sauf que cela ne veut pas dire tout à fait la même chose que «thank you» et ils rient chaque fois que je le dis, l’air un peu gêné. Je n’ai pas encore tout compris à ce sujet alors je dis simplement «thank you» et, quand je veux les faire rire, «stutiyi» !

L’air conditionné

Dans la famille où j’habite, on n’a pas d’air climatisé mais un gros ventilateur qui fait du bien quand il fait vraiment trop chaud et la nuit car on ferme portes et volets par sécurité et il n’y a plus d’air qui circule dans la maison. Certains hôtels pas chers offrent l’air climatisé mais pas tous.

Comme on a soit le ventilateur soit l’air conditionné pour dormir, le drap de dessus est utile même si on s’endort éventuellement sans car on a assez chaud. La nuit rafraîchit 😉 !

IMG_20151230_223306_redimensionnerLes moustiques

On ne trouve pas de moustiquaires aux fenêtres malgré les moustiques quotidiens à l’année. Ils ne sont pas bien méchants – ils piquent et le lendemain, on n’a plus rien – mais ils sont tannants et les piqures à répétition finissent par être lassant et énervant.

Ils apparaissent à la tombée de la nuit. On met donc un «mosquito net» (moustiquaire) par-dessus notre lit (photo) pour la nuit.

Les produits à la citronnelle sont courants dans tous les magasins au Sri Lanka et sont suffisants pour se protéger.

Les fourmis

Elles sont partout et nulle part. Il suffit de n’avoir aucune alimentation qui traine. Une miette de biscuit va attirer une armée de fourmis qui vont arriver d’on ne sait où ! Toujours mettre ses aliments dans des sacs en plastique bien fermés.

Les draps

Dans les hôtels, on trouve des draps blancs ordinaires. Dans les maisons, on a des draps de coton en couleur (photo). Quand j’ai voulu m’acheter une paire de draps blancs ordinaires, je n’en ai pas trouvés dans les magasins courants. Ils en ont des différents mais les familles n’emploient pas ces draps car le lavage se fait souvent à la main et garder les tissus blancs n’est pas évident. Un drap de lit simple coûte environ 5 $CA.

Laver son linge

IMG_20151221_074535_redimensionnerIl existe des machines à laver le linge mais elles sont rares. Le lavage se fait plus souvent à la main et à l’eau froide. Le savon à lessive qu’on trouve dans les magasins fait bien le travail et ne mousse pas trop, ce qui évite d’avoir à rincer plus d’une ou deux fois.

Dans certains endroits, on trouve des personnes-entreprises qui vont faire le lavage mais pas évident à trouver dans les villages. Il est fait à la main et le prix est au poids (7 $CA par kilo environ). La qualité du lavage peut être bonne mais ils font sécher le linge sur des cordes, les barrières et les arbustes aussi il risque de revenir taché !

Les toilettes et l’usage des mains pour manger

8721703291_a8b99cee05Il y a 33 ans, je n’ai quasiment jamais vu de toilettes occidentales au Sri Lanka et en Inde. C’étaient des toilettes turques, celles où on s’accroupit après avoir mis les pieds de chaque côté du trou. Cette année, je trouve des toilettes «normales» partout.

Quand on va aux toilettes qu’on partage avec les gens du coin, la cuvette est toujours mouillée. À coté de la toilette, une petite douche. Il y a 33 ans, c’était un robinet avec un petit seau ou même une boite de conserve. Et pas de papier de toilettes ! (dans les hôtels oui bien sûr mais pas chez les locaux !).

En fait, les gens utilisent la main gauche pour s’essuyer les fesses avec l’eau de la petite douche qu’ils prennent avec la main droite. C’est pour ça que tout le monde mange avec la main droite et que, normalement, on garde sa main gauche en-dehors de la table 😉 . Il est cependant de plus en plus accepté et d’usage d’employer ses deux mains pour manger, si besoin.

La douche et l’eau chaude

Il est évident que, à vivre dans une famille simple d’un village, je n’ai pas tout le confort que j’avais à l’hôtel. Je prends ma douche à l’eau froide ! Vous me direz «Ça doit faire du bien vu qu’il fait si chaud ?!». Non, c’est justement, c’est trop froid ! C’est pour ça qu’on apprécie une douche à l’eau tiède ou même chaude de temps en temps mais ce n’est pas partout qu’on en trouve. Quand on cherche un hôtel pas cher, il se peut qu’il soit propre et bien agréable mais sans eau chaude. Toujours s’informer.

Pour la douche avec de l’eau chaude, quand il y en a, on doit presser sur le bouton du chauffe-eau pour en avoir quasiment instantanément.

Photo : une salle de bain courante avec toilettes, douche et lavabo tous ensemble.

Concernant l’alimentation, je vous invite à lire cet article : Bien manger au Sri Lanka.

Ayubowan !

Do

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *