Au soleil du Val-de-Ruz

Voici une semaine que je suis à Chézard-St-Martin. un des villages constituant, depuis 2013, la commune de Val-de-Ruz, aujourd’hui chef-lieu de la vallée du même nom. Sa situation sur le versant le plus ensoleillé du Val-de-Ruz, à une distance équivalente des deux principales villes du canton de Neuchâtel (Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds) en fait un lieu de résidence prisé par les personnes travaillant dans ces deux villes.

De la fenêtre du salon, je vois en face les villages de Fenin, Vilars et Engollon situés sur la face sud de la vallée. Je connais bien ces villages car, quand nous étions petits, nous allions en vacances chez nos grands-parents à Vilars et nous passions nos étés à Engollon. J’ai fait de l’équitation à Fenin et parcouru la vallée en vélomoteur l’été de mes 14 ans, avant d’avoir mon accident qui m’a amenée dans l’au-delà.

Les habitants de Chézard sont appelés les Gaguelets. Situé à 1025 m d’altitude, ce petit village de même pas 2000 âmes est composé de gens du pays mais aussi de tous pays. A l’école de mon neveu, les classes sont aujourd’hui majoritairement composées d’élèves de toutes nations. Il y a 50 ans, seuls des italiens, espagnols et portugais faisaient partie de nos amis d’école. Des ruées de réfugiés sont venus s’installer en Suisse lors de guerres ces dernières décennies, colorant ainsi le paysage partout en Suisse.

De par son altitude – au-dessus de 1000 m -, le Val-de-Ruz est plus frisquet que Neuchâtel (725 m), où on ne trouve plus de neige alors qu’ici, ces jours-ci, tout est blanc et le soleil rayonne. Comme j’ai grandi en ville, sous les nuages et dans la grisaille de l’hiver (presque) sans neige, je n’avais que très peu de souvenirs de ces magnifiques vues enneigées au soleil. Je suis d’autant plus heureuse de redécouvrir ces beaux paysages car, même si la neige est présente, la température ne descend pas au-dessous de zéro degré alors que mes compatriotes québécois vivent actuellement des froids polaires à -30oC la nuit. J’ai choisi de « casser l’hiver », comme on dit au Québec, et j’ai fait un bon choix !

La Vue des Alpes

Quand j’étais petite, nous allions parfois skier dans le Jura (région de montagnes équivalentes aux Laurentides ou aux Appalaches au Québec), à la Vue des Alpes ou aux Bugnenets, l’équivalent des pistes de ski au Québec, soit loin des belles et longues pistes qu’on trouve dans les Alpes.

La Vue des Alpes est un col routier du massif du Jura à 1 283 mètres d’altitude. Il est situé dans le canton de Neuchâtel, entre les villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds. Il tire son nom de la vue panoramique sur les Alpes. Un tunnel autoroutier inauguré en 1994 évite le transit routier par la route du col. Wikipedia

C’est ainsi que, hier, je suis allée faire une grande ballade avec mon neveu à la Vue des Alpes. Les remontées mécaniques n’existent plus. Plus aux normes, la station de ski a fermé, laissant place à des sentiers à travers la forêt et dans les champs autour des montagnes. C’est ainsi que nous avons pris une grande marche au soleil et avons pu observer des vues magnifiques, notamment le lac de Neuchâtel et les Alpes au loin :

alpes_redimensionner

Comme je prends beaucoup de photos, ce qui ralentit la marche, nous avons été dépassés par trois dames. En me retournant, quelle ne fut pas ma surprise de voir qu’il s’agissait d’une de mes amies d’enfance ! Le monde est petit…

De la Vue des Alpes, on peut faire une grande boucle qui prend environ deux heures, jusqu’à Tête de Ran et retour, soit 6 km de marche. C’est l’occasion de voir de magnifiques vues des montagnes et de la plaine.

En été,en plus de parcourir des kilomètres de sentiers dans la nature, un grand toboggan / luge d’été est ouvert pour petits et grands à la Vue des Alpes.

Je vous laisse avec ces photos, je vais jouer dehors avec les chiens de ma soeur !

Belle journée !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

Laisser un commentaire