26 jours avant le grand départ

La grand départ approche. Le 20 août de Montréal. Le 15 de Québec car je vais assister Ma Premo à un atelier de tantra avant de quitter le Québec.

Mon hamster organisateur interne commence à faire la liste des choses à mettre dans la valise. Je l’ai déjà sortie, d’ailleurs, et j’y dépose de temps en temps un vêtement ou objet que je veux prendre avec moi.

Des mois d’attente pour grandir

Depuis mars, quand j’ai pris mon billet d’avion, j’ai juste envie de sauter dans l’avion mais je savais alors que les mois à venir avaient encore bien des choses à m’apprendre sur moi-même et que je n’aurais pas le choix que de passer à la (gentille) moulinette de la vie. Ce qui fut le cas.

De belles prises de conscience et une belle poussée en avant (qui se préparait de longue date mais que je repoussais tout le temps…) se sont installées, notamment le fait que je vais animer seule les stages Nos Nouveaux Mondes, ce que je devais faire avec mon amie Catherine. Nous avons sereinement décidé ensemble que nous irions notre chemin chacune de notre côté.

woman-redlightRésultat : je reste avec l’organisation, la promo, l’accueil et l’animation des stages. Wow… tout un saut dans le vide !… mais ça fait des années que mes amis m’encouragent à animer des stages et que des lecteurs et amis Facebook me demandent quand et où je vais en animer ! La vie m’a juste donné une petite grosse pichenotte pour que je me décide enfin à réaliser un rêve qui date de plus de 20 ans. Comme quoi, il ne faut jamais se décourager !

J’ai cependant demandé en Haut à ne pas être seule tout au long de cette tournée et Aude m’a spontanément offert aujourd’hui son soutien lors de mon passage à Lille où nous passerons du beau temps ensemble, notamment lors de mon stage dans sa nouvelle salle que je vais inaugurer avec elle puisque je serai la première à l’utiliser. Je l’ai appris aujourd’hui et c’est tout un honneur pour moi.

L’organisation quotidienne

Ceci dit, chaque jour, je pense à quelque chose à arranger, jeter, acheter, ranger, offrir, déplacer, etc. afin que mon appartement soit prêt à recevoir mes amis durant mon absence, que mes plantes restent en vie et que mon chat soit heureux. Aujourd’hui, je suis allée chercher des pantalons commandés spécialement chez Latulippe pour mon ami en Norvège qui est tombé en amour avec un modèle bien précis alors qu’il vivait chez moi l’an dernier.

Hier soir, j’ai eu la visite d’un jeune couple de français bien sympathiques qui ont réservé leur hébergement chez moi via AirBnb, un service en ligne de gîtes chez l’habitant. Je suis hôtesse et cela me permet d’accueillir des touristes de temps en temps, et quelques revenus du même coup. C’est à la bonne franquette et toujours bien agréable.

Partir en voyage pour trois mois, c’est penser à beaucoup de choses, toutes plus importantes les unes que les autres au fur et à mesure que les jours avancent et le délai rétrécit. Comme j’ai tendance à tout faire au dernier moment, sous adrénaline, j’ai décidé cette fois d’en faire le maximum à l’avance. Je sais néanmoins que les derniers jours vont être dans le rush mais je respire et reste zen…

Les habits et la météo

Ce qui me garde actuellement encore perplexe est la liste de vêtements à prendre versus la météo. A Lille, il va probablement faire froid et gris. A Paris aussi mais il peut faire plus chaud. En Suisse idem. En Provence en novembre, il peut faire aussi chaud qu’à Paris en juin mais, entre deux, il peut faire froid et chaud, soleil et pluvieux… Alors entre les shorts, les jupes, la robe et les longs pantalons, les souliers de marche, les baskets, les mocassins et les sandales, les pulls à longue manche, les bouses infroissables et les camisoles… je ne pourrai pas tout prendre aussi je vais probablement emporter le minimum et en acheter sur place. La coupe des vêtements en Suisse et France me va de toute façon toujours mieux qu’au Québec…

Les derniers trucs à faire

996209_95063005Les choses principales sont faites depuis quelques temps : billets d’avion, passeport, permis de conduire international, assurances. J’ai aussi changé de téléphone portable (mon ancien avait passé dans la laveuse… ça tombait bien) pour en prendre un débrouillé, me permettant ainsi de mettre n’importe quelle carte SIM dans le monde et, donc, d’être rejoignable n’importe où. Il me restera à trouver le meilleur forfait en France et à suspendre mon forfait canadien le temps de mon absence.

Je dois aussi m’occuper des cartes en plastique qui vont me permettre de retirer des sous des distributeurs à billets, à savoir laquelle va me coûter le moins cher à utiliser : carte de guichet Desjardins et/ou Mastercard ? Il semble que le temps des Travelers Checks est révolu (sourire).

Si vous avez des conseils sur ces deux derniers sujets, merci de les laisser dans les commentaires ci-bas. Comme ça fait longtemps que je n’ai pas voyagé, j’apprécie toute suggestion. Merci beaucoup !

La suite dans les jours à venir…

.

2 Comments:

  1. Bonjour Dominique,

    Pour ma part dans mes derniers voyages, la carte visa Desjardins a très bien fonctionné (France, Suisse, Inde, Norvège – j’ai testé !), pas trop de frais de retrait non plus. Je te suggère la Visa « Élégance », sans abonnement annuel et avec une assurance auto incluse (super si tu dois louer une auto, ils remboursent très bien si tu as un pépin) et d’autres petits avantages que j’ai oubliés…
    En effet, pour les travellers chèques, Do, ça fait longtemps qu’on ne s’en sert plus ; )
    Bons préparatifs !
    XXX
    Cécile

Laisser un commentaire